Définanciariser l’entreprise et le travail

On y était !

Les Rencontres d’Options ont eu lieu ce 30 mars 2017 et ont posés les questions de la définanciarisation de l’entreprise, des initiatives pour reprendre le pouvoir face aux actionnaires, d’un autre statut pour l’entreprise, et de nouveaux droits pour les salariés.

Retrouvez des extraits vidéos de la journée sur https://www.facebook.com/pg/UGICT/videos/ ou sur https://blogs.mediapart.fr/613878/blog/290317/comment-definanciariser-l-entreprise

Ou un récapitulatif via le manifeste de l’UGICT : http://ugict.cgt.fr/entreprise/

En quelques mots :

  • La « financiarisation » de l’entreprise est le phénomène observé d’une diminution des investissements vertueux (recherche et développement, progrès sociaux et environnementaux, modernisation des outils de travail…) au profit des investissements purement financiers(spéculatifs, rentes…).
  • Ce phénomène impacte et touche tous types d’entreprises (Grandes, Mutualistes ou non, en SCOP ou non, les PME, les Prestataires, …).
  • Il s’agit principalement d’enrichir les actionnaires, qui fixent des seuils de rentabilité >10/15% du CA (Adieu les projets dont la rentabilité n’atteint pas ces seuils purement économiques, Adieu les projets dont les bénéfices sociaux et environnementaux se mesurent à long terme).
  • Ce phénomène est la conséquence de plusieurs facteurs conjoints et à tous niveaux :  la création des marchés financiers dans les années 80, les lois et règlements autorisant la circulation des capitaux, les décisions institutionnelles et publiques, l’action des lobbyists libéraux, la stratégie des chefs d’entreprise, la faiblesse des IRPS.
  • Bien que la tendance n’est pas au beau fixe, des résistances sont possibles à tous les niveaux comme la montrée une PME familiale aux choix de gestion radicalement différents (passage au 32h, investissements responsables avec en retour une augmentation de la productivité et une baisses des arrêts maladies…).
  • En réponse, il faut être radical et transgressif, dénoncer, informer, questionner. Les représentants du personnel ne doivent pas se contenter de répondre aux sollicitations de l’employeur, mais tenter d’aller au delà des communications de facade, et de poser, poser et reposer des questions qui dérangent.

Aller plus loin

L’optimisation fiscale est de la fraude fiscale pas encore censurée.

1er MAI 2012 : Tous ensemble et en musique

le 1er Mai la CGT vous appelle à participer à un rassemblement revendicatif, suivi d’un pique-nique fraternel et musical

à NIORT à 11 H 00 Devant le terrain de foot du Clou-Bouchet (place Raoul Auzanneau rue Jules Siegfried – environ 150 m de l’UD) (chacun prévoit son pique-nique)

Aux URNES, citoyens!

Luttons… Luttons…

Ce journal essaie d’informer les syndiqués sur l’activité de nos syndicats et les luttes décidées par les salariés dans notre département. Comme vous avez pu le constater, ces mobilisations sont nombreuses dans le secteur public comme dans le secteur privé.

Toutes ces luttes, tous ces actes de résistance ont pour objectif de s’opposer à l’accroissement des inégalités, à la remise en cause des acquis sociaux, à la casse des services publics. Le point d’orgue fut assurément la mobilisation des ces milliers et milliers d’opposants à la remise en cause de la retraite à 60 ans.

La situation économique et sociale, catastrophique, dont les salariés et retraités sont victimes aujourd’hui, n’est pas le fait de la fatalité, elle est le résultat de choix politiques et patronaux. Le soutien récent de Mme Parisot au nom des patrons pour toutes les mesures prises par le Président Sarkosy en est une preuve éclatante.

Une CGT indépendante mais pas neutre En mai et juin, les salariés, les retraités, comme l’ensemble des citoyens vont être appelés à participer aux élections présidentielles et législatives .C’est un rendez- vous démocratique important. Face à la gravité de la situation, la CGT reste indépendante mais ne doit pas être neutre, ni silencieuse car elle deviendrait complice

Complice de l’ensemble des mesures prises contre l’intérêt des salariés en matière d’emploi, de pouvoir d’achat, de protection sociale, de retraite, de droit du travail.

La défense des intérêts des salariés, des retraités, des privés d’emploi impose un changement significatif de politique pour conquérir un autre partage des richesses et une meilleure justice sociale.

L’élection doit être considérée comme une journée de mobilisation. Chaque bulletin de vote doit être le prolongement de nos exigences revendicatives et de nos luttes Chaque bulletin de vote doit porter les valeurs de la CGT en matière de justice sociale, de solidarité et de fraternité entre salariés Ces valeurs s’opposent totalement aux idées véhiculées par le Front National et banalisées par d’autres, qu’il s’agisse de xénophobie, de repli identitaire ou de racisme.

Se faire entendre le 1er mai L’histoire nous a montré que pour faire avancer nos revendications, le bulletin de vote, même s’il est très important, ne suffit pas. Il faut qu’il soit accompagné de forte mobilisation. En 1936, ce sont les grèves massives qui ont aidé le gouvernement du Front Populaire à imposer au patronat l’attribution des congés payées, la semaine de 40 h, la reconnaissance du droit syndical, l’augmentation des salaires de 7 à 15 %..

Le 1er mai 2012 se situe entre les 2 tours des élections présidentielles. Il doit permettre aux salariés de prolonger leur bulletin de vote « revendicatif » dans la rue et dans les manifestations.

Pour le département des Deux-Sèvres, la CGT vous appelle à participer à un rassemblement revendicatif, suivi d’un pique-nique fraternel et musical

à NIORT à 11 H 00 Devant le terrain de foot du Clou-Bouchet (place Raoul Auzanneau rue Jules Siegfried – environ 150 m de l’UD) (chacun prévoit son pique-nique)

La CGT Macif a sa page Facebook !

Message à caractère informatif 🙂

Puisque nous sommes dans l’ère de la communication et des réseaux sociaux, nous avons le plaisir de vous informer que la CGT Macif a désormais sa page Facebook. Vous me direz… « Et alors ?? »

Disons que cela permettra aux informations que nous diffusons uniquement par la voie du blog http://cgtmacifsiege.com d’être relayées sur Facebook et ainsi, de faire croitre et multiplier le nombre de lecteurs potentiels.

Petit exemple :

Patrick A, qui habite près de L., s’abonne à la page CGT sur Facebook. Il reçoit donc sur son mur une information syndicale qu’il juge pertinente. Du coup, il va partager ce lien sur son profil, et comme Patrick a plein d’amis, ses amis recevront eux aussi cette information, alors qu’ils ne sont pas abonnés au blog. Et si les amis des amis des amis des amis de Patrick jugent eux aussi cette information pertinente, ils la partageront avec leurs amis qui, s’il trouvent l’information pertinente, etc.. etc..

A bientôt sur Facebook…