Reflets.info

Pour ceux qui cherchent un média alternatif dont les articles sont rédigés par des journalistes et spécialistes engagés je vous conseille le site https://reflets.info.
Vous y trouverez des articles société, politique, économie mais aussi centrés sur la sécurité informatique.

Pour exemple, deux articles récents très intéressants, qui concernent la crise démocratique que nous traversons actuellement. Les mots sont justes et expliquent le malaise que beaucoup d’entre nous ressentent mais pointent aussi la nécessité d’aller au-delà de la simple lutte (pour ceux qui, déjà, ont décidé de lutter) :
https://reflets.info/crise-sociale-et-si-on-parlait-de-projets/
https://reflets.info/crise-sociale-cest-linjustice-qui-est-en-cause/

La FAQ qui les présente :
https://reflets.info/f-a-q/

Le flux RSS auquel s’abonner :
https://reflets.info/feed

Un exemple à suivre?

A chercher ses idées et ses méthodes de management dans ce qui se fait partout ailleurs, entendre « dans les entreprises capitalistes », la MACIF en oublierait parfois qu’elle est issue du monde mutualiste et que, n’étant pas la seule, des exemples, des idées nouvelles et des approches différentes elle peut en trouver parmi ses consœurs.

L’exemple suivant concerne les plates-formes téléphoniques et l’organisation des horaires dans celles-ci. Quand d’un côté (la MACIF), on cherche une équité forcée à l’équilibre précaire et qui entraîne forcément de nombreux mécontentements; de l’autre (la MAIF) on a décidé de laisser une partie des salariés établir eux-mêmes les plannings, lecture :

Ces salariés seraient-ils plus adultes, autonomes et capables que ceux de la MACIF?

Bien sûr que non ! Mais tout simplement, à trop infantiliser les gens on en fait des enfants… La libération d’une entreprise et de ses énergies passe nécessairement par la confiance.

Or, c’est ce qui manque certainement le plus à nos dirigeants, malgré les beaux discours et vu le ressenti des salariés et les démissions de certains.

Collectif de soutien aux valeurs de l’économie sociale (COSOVES)

Deux articles du 19 juin dernier (Alternatives Économiques et Nouvelle République) suite à la parution au journal officiel de la création du COSOVES (Comité de soutien aux valeurs de l’économie sociale) dont l’objet est de:

« promouvoir et défendre les valeurs de l’économie sociale que les adhérents jugent comme porteuses d’avenir ; l’expression économie sociale sert à désigner l’ensemble des activités économiques à finalité sociale réalisées dans le cadre ds entreprises dont les activités consistent notamment en la vente ou l’échange de biens ou de services et qui sont exploitées conformément aux principes fondateurs, parmi lesquels, le recherche d’une utilité collective, le non lucrativité, le profit individuel est proscrit et les résultats sont réinvestis au service du projet collectif, la gouvernance démocratique et participative, primauté des personnes sur le poids euro : 1 personne = 1 voix, implication de toutes les parties prenantes, bénéficiaires, salariés, dirigeants, les réserves impartageables. »

 

La crise et nous (1)

Le monde du travail est en proie à d’importantes mutations qui ne sont pas sans effet sur les salariés. Troubles musculosquelettiques, risques psychosociaux… Le stress se manifeste sous diverses formes, martelant aussi bien les cadres que leurs employés, qui sont amenés à remplir de plus en plus de tâches. Les conséquences sont sans conteste sur la productivité des salariés et donc sur la performance globale des entreprises. Retour sur ce phénomène avec Christophe Dejours, psychiatre du travail, reçu le 23 décembre 2011 par Antoine Mercier sur France Culture.

La suite sur :

http://www.marianne2.fr/philippepetit/La-crise-et-nous-1_a223.html

Revue de presse : Nouvelle république du 18/10/2011

Suite à la conférence de presse qui a eu lieu à Niort hier en présence des journalistes de la PQR (Presse Quotidienne Régionale), voici l’article au format numérique publié ce matin dans la Nouvelle République. Nous vous communiquerons l’autre article dès que possible.

http://www.lanouvellerepublique.fr/ACTUALITE/24-Heures/Macif-le-derapage-qui-embarrasse-la-mutuelle

Macif : le dérapage qui embarrasse la mutuelle

18/10/2011 05:46

 » Sournoise, proche des syndicats…  » Le fichage de salariés par un manager suscite l’émoi. Dérive isolée, réagit la direction. Pas si simple, juge la CGT.

La CGT met en cause une pression croissante sur les salariés. La CGT met en cause une pression croissante sur les salariés. – (dr)

I ndividualiste, sournoise. Proche des syndicats. C’est le type de commentaires que notait un manager de la Macif à Vénissieux (Rhône-Alpes) à propos de salariés sous ses ordres. Autre exemple d’appréciations : « Haute opinion d’elle-même, pas de remise en question. N’écoute pas, gère mal l’échec ». Ou encore : « Ambitieux, décrédibilise les autres pour expliquer ses échecs ». Dans un autre cas, le manager note qu’un salarié préfère donner la priorité à sa vie privée.
Cette liste de commentaires a été découverte en juin. Une pratique qui fait tache dans une entreprise qui, de tout temps, a mis en avant son modèle social. Le responsable a été sanctionné et muté aussitôt l’affaire révélée en interne, l’employeur invoquant une pratique « isolée ». Mais la CGT ne veut pas s’en tenir à cette explication et a choisi de médiatiser l’affaire : « Vénissieux, c’est un épiphénomène, la pointe de l’iceberg », considère Jocelyne Diaz, cadre technique, secrétaire nationale CGT Macif.

 » Vénissieux, c’est la pointe de l’iceberg  »

Pour le syndicat, le ver est dans le fruit depuis 2007 : lorsqu’après avoir dénoncé les accords d’entreprise, la direction a introduit un système de rémunération dont une partie peut varier en fonction des performances. Le résultat aux yeux du syndicat : une pression permanente pour faire du chiffre et « remplir le panier » du sociétaire. « Il y a une obligation de vendre à tout prix, de caser des contrats. Quand on doit sur-performer, ça met les gens dans le rouge. On a du mal à l’entendre parce que quand on travaille dans une mutuelle, on a forcément l’image d’un privilégié », déplore Fabrice Kalifa, manager d’équipe et délégué syndical. La CGT cite un cas de suicide d’un salarié cette année au bureau de Poissy, en région parisienne. Un salarié dans une souffrance telle qu’il lui arrivait de vomir le matin sur le parking de l’entreprise. En février 2010, après une visite de ce point d’accueil, la CGT avait tiré la sonnette d’alarme : « Nous avons rencontré des salariés à la limite de la rupture physique et morale », alertait-elle alors. Le suicide date de mars 2011. L’assurance-maladie a estimé qu’il pouvait être considéré comme un accident du travail. Une décision que la Macif (9.000 salariés dont 2 à 3.000 sur Niort si on intègre la totalité des filiales) a décidé de contester sur le plan administratif.

nr.niort@nrco.fr

 » Ferme condamnation de ces méthodes  »

Roger Iseli, directeur général du groupe Macif. – (dr)

« Le groupe Macif condamne fermement ce type de méthodes contraires à son éthique et à son esprit mutualiste » : c’est la réaction de la mutuelle niortaise après la découverte de ce qui s’était passé à Vénissieux. Le cadre en cause a été sanctionné et muté. Sa nouvelle fonction exclut toute mission de management. En parallèle, la direction a fait passer le message à tout le personnel d’encadrement que « des écarts de ce type ne sauraient être tolérés ».

 » Calomnieux  »

La Macif le reconnaît : l’affaire suscite une forte émotion parmi les salariés de Rhône-Alpes. Et elle risque de « ternir l’image d’une entreprise qui a toujours défendu avec fierté les valeurs mutualistes qui sont au coeur de son identité ». Mais elle récuse le terme de « fichage » qu’elle juge « calomnieux ». « Il s’agit d’une situation exceptionnelle, en aucun cas assimilable aux pratiques managériales de l’entreprise. »
Pour le reste, la Macif continue à défendre son modèle social. « Maintenir la durée de travail à 31 h 30 par semaine dans le contexte économique actuel, c’est un effort considérable. La rémunération moyenne d’un conseiller est entre 15 et 20 % plus élevée que dans la profession. Nous l’avons voulu, ça nous paraît normal pour une entreprise de l’économie sociale. En 2011, la rémunération moyenne va augmenter de plus de 4 %, ce qui est largement supérieur à l’inflation », plaide le directeur général du groupe, Roger Iseli.

 » Tout n’est pas rose, mais…  »

La pression croissante ressentie par des salariés ? Pour Roger Iseli, elle tient plus au contexte économique général qu’au nouveau mode de rémunération introduit en 2007. « La rémunération tient toujours compte de l’ancienneté et, pour une part très faible, de la performance. Tout n’est pas rose dans le système mis en place, je veux prendre en compte les interrogations qui se font jour, y compris celles de la CGT, mais dire qu’avec ce système, les cadres mettent une pression anormale sur leurs collaborateurs, ce n’est pas exact. »

Vénissieux : Lien vers les articles de presse

Bonjour à tous,

Ci-dessous les liens qui vous permettront d’avoir un aperçu des articles publiés dans la presse concernant l' »affaire » de Vénissieux.

http://www.rue89.com/2011/10/05/sournoise-trop-discrete-des-employes-de-la-macif-listes-224947

http://www.francesoir.fr/actualite/societe/quand-macif-espionne-ses-salaries-144921.html

NVO : Entretien avec Bernard Thibault à propos du 7 septembre

Interview de Bernard Thibault qui apporte des éléments de réponse aux questions que se posent beaucoup de personnes : la mobilisation du 7 septembre fera t-elle bouger le gouvernement, reste t-il des choses à discuter, les syndicats ont-ils des propositions à faire , la position de FO,etc…

Téléchargez l’entretien au format PDF

Le stress au Travail (et à la MACIF !), on en parle dans la NR

Vous pouvez télécharger l’article de la Nouvelle République au format PDF paru la semaine dernière dans la presse locale sur le sujet du stress au travail. Vous noterez que le journaliste est tout à fait nuancé dans son propos. Nous vous précisons qu’il s’agit de celui qui suit les mutuelles niortaises et qu’à ce titre il était présent lors de notre AG en décembre. A cette occasion, nous l’avions invité à s’abonner à notre blog ce qu’il a fait, il y a donc lu le dernier Tous Ensemble sur les téléconseillers… et il l’a bien lu…